Quelles sont les étapes d’un achat immobilier ?

L’acquisition d’un bien immobilier se passe en plusieurs étapes : la recherche d’un bien répondant aux critères de l’acquéreur, la rédaction d’une offre d’achat, la signature de la promesse d’achat et du contrat définitif.

Recherche d’un bien immobilier

La première lorsqu’on veut devenir propriétaire d’un bien immobilier est de rechercher le bien adapté à nos besoins. Cette recherche peut se faire de plusieurs manières : la consultation d’annonces en ligne sur des sites professionnels, le bouche-à-oreille ou encore l’accompagnement par le biais d’une agence immobilière.

Si vous trouvez un bien et que vous le visitez, qu’il attire votre attention, il est nécessaire de prendre les renseignements nécessaires sur certains éléments avant de prendre votre décision définitive :

  • Sollicitez la somme des charges de copropriété pour un appartement,
  • Prenez les renseignements sur le montant des impôts locaux,
  • Consultez le diagnostic immobilier afin d’être renseigné sur la présence d’amiante ou encore d’un risque d’inondation,
  • Rapprochez-vous de la mairie pour connaître les projets urbains susceptibles d’impacter le quartier et le plan local d’urbanisme qui conditionne la construction d’une extension,
  • Demandez la superficie du bien.

Pour l’acquisition d’un bien immobilier, il est préférable de demander un financement auprès de la banque, car cela offre de nombreux avantages à l’instar de ceux cités sur https://www.agence-immobilier.fr/.

Rédiger une offre d’achat

C’est la seconde étape d’un achat immobilier qui consiste à adresser une offre d’achat au vendeur. Il est recommandé de faire cette offre par écrit. Dans cette offre, vous devez préciser le prix d’acquisition du bien et le délai de validité de l’offre. Le vendeur dispose d’un délai d’une à deux semaines pour dire s’il est d’accord ou pas concernant l’offre d’achat. Si ce dernier rejette l’offre, il peut faire une contre-proposition que vous êtes libre de valider ou de rejeter.

Signer une promesse de vente

Bien que cette étape soit facultative, elle est recommandée pour la sécurisation de la transaction. L’avant-contrat permet d’exprimer de façon précise les termes et conditions de la vente. Pour l’établissement d’une promesse de vente, deux solutions s’offrent à vous : rédiger un acte sous seing privé avec le vendeur directement ou faire établir un acte authentique devant un notaire.

Si la présence d’un notaire n’est pas obligatoire à ce niveau, il est conseillé d’y avoir recours, car la promesse de vente comprend des clauses essentielles à la transaction et engage de façon stricte les deux parties concernées par la transaction et le bien immobilier :

  • Informations concernant le vendeur et l’acheteur, (noms et prénoms, adresses et coordonnées),
  • Informations concernant le bien (adresse, origine, description détaillée du bien pouvant inclure un plan),
  • Informations concernant la transaction (montant des honoraires de l’agent, prix de la vente, modalité de paiement, clauses suspensives éventuelles, date de disponibilité du bien).

Signer l’acte de vente

C’est lors de cette dernière que l’acheteur devient le propriétaire du bien. L’acte de vente prend la forme d’un acte authentique rédigé par un notaire. Pour cela, rapprochez-vous d’un notaire ou de deux à votre aise. Une fois l’acte signé, les clés vous sont remises contre le versement de la somme convenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *